nrv

02 octobre 2017

L'AVENIR EST PROCHE

     

 

      Texte de Stéphanie Fortune

 

        Le premier texte est un préambule.

            En guise d'introduction vous aimerez peut-être :

            Bleu Blanc Rose, Chérie ou Ah mais dans quel sac Vuitton ( plusieurs pages )

 

            Autre sélection :

            Haïr toujours, Bonjour, Une journée ordinaire, chapitre 1.

            Multiplication des petits pains, D'après moi le déluge,

            Comment dire, chapitre 2.

            Totti Bene, Echec sur la descente de lit, Vue du ciel, chapitre 3.

            La cathédrale immobile, La préférence creuse,

            La subduction de l'autre rive, chapitre 4.

            Une petite idée venue de nulle part, Ciel Dugarry,

            Quelques valeurs coloniales,chapitre 5.

 

        

                     L'EUPHORIE DANS LE FAUX-PLAT

                                        ( index )    

 

                                                    " Ouvrir sinon couvrir, couvrir ou bien ouvrir,

                                                                       that is another, no it's the same... what is the 

                                                                       question ? "

                                                                                                                          Hamlet O'Truth

 

 

                             L'homme invisible n'est plus présentable

 

                FUTUR ANTERIEUR

 

                             En avant Quimper

                             Jack Pilchard Sardine en boite et Cie

                             Bu

                             Gardons les silures

                             Capilotade confite pour le régisseur

                             Il pleut comme vache qui pisse... paresse

                                steak haché ! Se faufiler entre les gouttes

                             Un St christophe en opercule

                             Haïr toujours Gagner peut-être Aimer jamais

                                ( l'art de ramer, l'air de Rimet )

                             Bonjour

                             Une journée ordinaire

                             ( un gros convoi avec un petit qu'on voit pas )

                             Le grand aller simple sans retour

                                ( de l'All Low Coast )

                             Bubu

                             Bububu

                             Ne pas demander miou à l'Amour

                                ( elle répondrait deux fois )

                             Photsynthèse et Passiflore ah, tu

                                me la Sorbonne, c'est foutu ! La

                                minette papillonne, l'heure est ka,

                                l'heure est ka, l'heure est capitule

                             Bleu Blanc Rose 

 

                IMPARFAIT

 

                             La couleur du faux

                             Gnocchi c'est l'automne

                             Je me bats pour trouver une paix antérieure

                             Le détenu de mes fesses

                             Multiplication des petits pains

                                à combustion spontanée

                             Ah mais dans quel sac Vuitton

                             Le don de la parole ne nous coûte

                                que l'aptitude à se taire

                             D'aprés moi le déluge

                             Michel L'or en blanc

                             Double You Cie

                             Les bijous de la reine sont rangés !

                                ( tiroir du bas du secret militaire )

                             Ce jour-là vous pleurerez des mois

                             La fontaine ayant coulé tout l'été

                             La cabane à copains

                             Coucou pillant ton nid

                             Haut débit des papinades

                             Je nie à la cantonade

                             L'eugénie des ginolades

                             Ah te voilà enfin ?

                                pour un vainqueur de coupe tu aurais pu gagner

                                à être ponctuel... j'allais me coucher je suis

                                épuisée ! Si tu as faim il reste du gratin au frigo,

                                et je t'ai sorti le Meursaut que tu préfères, celui

                                des grandes occasions ! le rouge évidemment...

                                alors prends un ballon dans la cuisine et dine...

                             Fin d'autorisation de penser

                             Comment faire avec son ombre

                             Comment faire avec les autres

                             Chérie

                             Le carafon de ma pensée 

                             Sympa, normal, comme un couloir d'hopital 

                             Inutile et dans la force de l'age 

                             Grand 2 " La Destinée " 

                             Daisy fan de Mickey 

                             Comment dire 

                             Le petit cancer de la sale défaite 

                             Monsieur 

 

                    PRESENT

 

                             Totti Bene

                             Le pare-feu parfait d'un parfum Père et Fils

                             Label Fleur

                             Echec sur la descente de lit

                             Case témoin

                             Con comme une chaise pliante

                             Vue du ciel

                             Un charme pour cacher la forêt

                             Allah est grand Emmanuel petit

                                - un demi kilo d'abricot avec un quart de tomate

                                           - une douzaine d'aubergines dans un panier à salade

                             - de la graine de Bananier dans un petit quartier d'Orange

                                           - un grand requin blanc du large à coté d'un rouget de l'île

                                           - le premier capitaine victorieux du second second

                                           - Miss Universe in my butcher vs Little Boy in Bikini

                                           - deux cents vingt livres du premier dans un volume du second

                                           - le tout-petit touche à tout pendant que le grand manie rien

                                         etc.

                             Le doute sur un signe astral

                             Quand on vient de quelque part on arrive n'importe où

                             Un triangle sous le bermuda

                             Il la garde dans sa poche

                             Le décodeur radieux

                             La providence trempe sa plume

                                dans la couleur de la confusion

                                ( c'est marron, mais je le savais déjà )

                             Heureux Quick Home Bernard

                             La chanson du revenir

                             Patron, un demi d'ouverture pour tout le monde !

                                 ... pas de la voie Dominici michel, garde ça pour

                                            la maison... mets-nous plutôt de la Skrela à toi,

                                            en chopes, ah bon t'as plus que des pintes, sérieux ?

                                            Formidable ! tout ce qu'il faut c'est que chacun ait

                                            un verre à soi... euh, avec des antipastis, s'il te plait !

                                            Moi pour changer tu me mettras un Sky ! non

                                            pas du Clock Lemond, c'est du martini palermo...

                                            T'aurais pas du Black on Blanco ? pas de ça dans

                                            tes poissons ? bon, alors envoie ton Jonny

                                            Walkerson, c'est ça sans glaçons... ah non le baby

                                            tu te le gardes michel, j'en ai soupé du piccolo...

                                            aujourd'hui je veux un double ! Putain ça caille ici,

                                            la porte nom de dieu !

                 

                PASSE COMPOSE

 

                             La cathédrale immobile

                             La préférence creuse

                             La subduction de l'autre rive

                             Ecart septentrional du centre de gravité

                             De la différence !

                             Pyjaman's Fortune

                             Le Blues du tablier

                             Mine de rien

                             Singulier Féminin Pluriel

                             La course aux étoiles

                             La banque du sourire ne répond plus qu' à ton émail

                             Etat de grâce

                             La grande esbroufe des canines

                             Serrement d'agrume et jus de pomme

                             Chou-fleur pour dame

                             L'ascèse autoroute du soleil

                             La cerise conjugale

                             La paquerette du point de corner

                             Esquives

 

                PLUS QUE PARFAIT

 

                             Va pour une dernière histoiremais rapide

                                           la chute hein victoria, c'est l'ordalie à l'école

                             Naomie Campbell Soup

                             Un petit bateau sans agrément

                                ( juste pour la plaisancerie )

                             Ciel Dugarry

                             Quetsche à savon et pot d'yahourt

                             Un Ricard oh et puis finalement, rien

                             Le grand commerce illégal

                                du petit marché commun     

                             Gergovie Toupet m'a mouché

                                ( toussaint- toussaint )

                             Examen rétrospectif détaillé

                                d'une petite perle à rebours

                             End of the Leg

                             Réalité de la fiction

                             Mange paté-croute s'il te plait

                             Quelques valeurs coloniales

                                pour randonnées en rang d'oignons

                             King Kong Star

                             Le bouton marche arrêt

                             J'ai plus beaucoup d'ivagination

                             Le mur des limitations

                             Summery

                             Super

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                       

 

Posté par Bill Boquet à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]